Bruit du trafic aérien


Une grande partie du bruit du trafic aérien en Suisse est causée par les deux grands aéroports nationaux de Genève et Zurich, auxquels s'ajoutent les alentours des aérodromes militaires (Payerne, Sion, Emmen et Meringen) ainsi que les couloirs d'approche et d'envol des principaux aérodromes régionaux (Sion, Lugano et Belp).

Bruit aérien
Bruit aérien
En plus de ceux énoncés précédemment, il existe 7 autres aérodromes régionaux, 44 champs d'aviation et 28 héliports qui émettent du bruit aérien.

En Suisse, 65'000 personnes en journée souffrent d'un bruit excessif causé par le trafic aérien, contre 95'000 personnes la nuit.

La loi sur la protection de l'environnement (LPE) et l'ordonnance sur la protection contre le bruit (OPB) sont en vigueur depuis 1987:

  • L’Annexe 5 de l’OPB fixe les valeurs limite d’exposition pour les aéroports civils.
  • L’Annexe 9 de l’OPB fixe les valeurs limite d’exposition pour les aérodromes militaires civils.
Aucune mesure ne peut être entreprise au niveau de la propagation du bruit aérien, c'est pourquoi il doit être traité à la source. Il existe différentes possibilités:
  • Interdiction de vols de nuit,
  • Planification du développement des aéroports,
  • Encouragement des techniques silencieuses par des taxes liées au bruit,
  • Valeurs limites d'émissions pour les avions,
  • Altitudes de vol minimales,
  • Module de sensibilisation des pilotes à la réduction du bruit.


Les prestations de PPLUS comprennent :
  • Mesurages et calculs des niveaux d'évaluation de bruit aérien,
  • Cadastres du bruit aérien.